Tout sur votre village !

Catégorie : Histoire du Village

Historique du village : ses monuments, son histoire et ses légendes !

Anciens sentiers

Extrait de « Wagnelée : notes de géographie et d’histoire locales » au sujet des des sentiers du village. La suite à été écrite en 1960, certaines informations ne sont donc plus tout à fait exacte.

Indépendamment de ces chemins, il existait anciennement de nombreux sentiers traversant les prés et les  terres de la communes et servant raccourcis aux piétons entre les différents points du village, parfois aussi conduisant aux villages voisins. On reconnaissant cependant 

  1. Le sentier de Chassart. Partant de l’endroit où est bâtie l’église actuelle, il longeait le ruisseau sur une longueur d’environ 500m, le traversait sur un petit pont et partait en direction de l’ouest vers les fermes de Chassart.
  2. Le sentier de la Rue Haute. Il partait du précédent, à 200m de son origine et allait vers le nord rejoindre le chemin de la rue Haute qu’il traversait et continuait jusqu’à l’Etang de Wagnelée.
  3. Le sentier de Villers-Perwin. Partait du premier ci-dessus, à 200m du précédent pour rejoindre le sentier du bois de Bailly, près des usines Chassart. Ces 3 sentiers existent encore mais depuis la construction de l’église, ils ont leur point de départ au chemin des Crabusauts, près du Calvaire Mollet, derrière la ferme Rascart (Ferme Chaussée actuelle, en 2017).
  4. Le sentier de Saint Fiacre. Du chemin des Crabusauts vers Mellet.
  5. Le sentier du Triolet. De la chapelle Saint Roch, il va vers le nord rejoindre l’extrémité de l’Etang de Wagnelée et continue vers Marbais. En direction sud, il longe les jardins de la rue des Ecoles jusqu’à l’école des garçons où il rejoint le sentier du Happeau.
  6. Le sentier de Brye. Il était la continuation du précédent en direction de Brye.
  7. Le sentier de l’Eglise. Il partait de la ferme du Colombier vers la place Communale ou se trouvait l’ancienne église.
  8. Le sentier de Marbais. Il partait approximativement du milieu du précédent, vers la chapelle Saint Roch, en contournant la ferme du Colombier pour rejoindre celui du Triolet.
  9. Le sentier du Happeau. Il partait du pavé de Marbais, près de l’écoles des garçons, vers les campagnes du Happeau où il rejoignait le sentier de Brye.
  10. Le sentier des 5 vergers. Il part de la Place Communale jusqu’au pont du Major et ensuite au Longpré en longeant le ruisseau.
  11. Le sentier du Major. Il partait du pont vers le Longpré pour rejoindre le suivant.
  12. Le sentier du Pachis du Longpré. Il va de la chapelle du Calvaire au Longpré.
  13. Le sentier du Maréchal. Il coupe perpendiculairement le précédent.
  14. Le sentier de la grande du Baty et le sentier du Haut-Pas : Ces 2 sentiers partaient de la rue du Haut-Pas (rue des Ecoles) à l’endroit où est bâtie la maison communale actuelle et rejoignent le sentier des 5 vergers repris ci-dessus : le 1er vers la Place, et le 2e vers le Longpré. Le premier de ces sentiers existe toujours mais a été déplacé lors de la construction de l’écoles des filles; le second a été supprimé.
  15. Le sentier de Beurre sans croute.  Il part du hameau du Longpré vers le hameau de Beurre.
  16. La ruelle du Longpré. Anciennement appelée « Laide ruelle », elle commence au Longpré et rejoint le sentier ci-dessus. Sur une longueur d’environ 150m, elle a  été améliorée et est devenue une partie du Longpré.

Anciennes rues et chemins

Extrait de « Wagnelée : notes de géographie et d’histoire locales » au sujet des anciennes dénominations des rues et chemin du village.

  1. Le pavé de Marbais à Fleurus ; C’est le route principale traversant la localité. Il forme : 
    • La rue Haute
    • La rue des Ecoles, anciennement « Ruelle du Haut-Pas »
    • La rue du Longpré
  2. L’ancien chemin de Marbais à Fleurus, qui partant de l’Etang de Wagnelée, forme
    • Le chemin de l’Etang, anciennement « Ruelle du Vivier »
    • La rue Saint Roch, anciennement « Rue de la Favauge »
    • Le bas de la rue Haute
    • la rue de l’Eglise
    • La rue Albert Ier, anciennement rue du cimetière

    C’était anciennement une route importante et la voie principale reliant Marbais à Fleurus. Elle traverse le village en formant avec la précédente, une Croix de Saint André don le centre se trouve sur la place.

  3. La Chaussée Romaine ; dite de Brunehault, elle longe la commune de l’ouest au nord et fait la limite avec Marbais.
  4. Le Sentier du Bois de Bailly, allant de la rue Haute à la Chaussée Romaine, il est devenu maintenant la rue Francois Demoiny (ancienne rue de la Station).
  5. Le chemin des Crabusauts ; il vient des campagnes de Chassart vers le pond du Major. Il forme après la traversée de la rue du cimetière l’actuelle rue du Calvaire.
  6. Le chemin de Mellet. Venant de cette localité à l’ouest, il va rejoindre à l’est le pavé de Fleurus au hameau du Longpré.
  7. Le chemin de Wavre ; il traverse le hameau de Beurre, passe au dessus du ruisseau au pond du Major, traverse la route de Fleurus et va rejoindre au nord la Chaussée Romaine à l’extrémité septentrionale de la commune (à la Croix Benoit).
  8. Le chemin du Longpré. Partant de la route de Fleurus, à l’entrée du hameau du Longpré, il va vers le nord pour rejoindre le chemin précédent (chemin de Wavre) sur la campagne du Happeau.
  9. Le chemin de Marbisoux. Partant du chemin de l’Etang, près de la chapelle Saint Roch, va vers le nord dans la campagne du Happeau, traverse le chemin de Wavre et continue vers Marbisoux.
  10. Le Baty des Vieilles Fourches ou des Vieux Fouches. Il part de la Chaussée Romaine, près de l’Etang de Wagnelée et va vers les campagne de Brye.

Wagnelée : notes de géographie et d’histoire locales

Il s’agit d’un travail, rédigé par Nobert Stenier sur l’histoire de la commune de Wagnelée, en janvier 1960.

Sur ce site, nous retranscrivons quelques passages susceptibles d’intéresser le plus grands nombres au sujet de notre beau petit village. Nous devons reconnaitre que nous ne savons rien de l’auteur original, simplement que son travail nous est parvenu depuis la bibliothèque national.

Voici son introduction, ses motivations, et la bibliographie de laquelle il s’est inspirée :

« Ce modest travail n’a pas la prétention de ressuciter un haut-lieu historique, et d’en chanter son role glorieux; il ne vise qu’à rassembler les documents et les souvenirs que les siècles nous ont légués, à en étudier les vestiges pour tenter de remonter aux origines d’une petite commune parmi tant d’autres (plus chère sans doute car elle est nôtre) et à nous pencher sur son passé.

Peu de documents, hélas, permettent de trouver sur place les données certaines; les archives locales ont été détruites plusieurs fois au cours des siècles car beaucoup de périodes de note histoire furent marquées par le feu et le sang.

C’est dans l’histoire de la région, intimement liée à la nôtre  que nous retrouverons les éléments qui feront revivre les grands évènements dont Wagnelée fut le témoin, parfois le théâtre et souvent la victime. »

 

Bibliogrpahie

  1. Archives de l’église de Wagnelée, Registre des naissance, décès, mariages. 2 registres des Biens et Rentes de la cure.
  2. Le cadastre communal
  3. POPP.P.C, « Atlas parcellaire cadastral de Belgique »
  4. THEYS A., chanoine. « Histoire de Fleurus »
  5. VANDEREUSE J., « Le folklore brabancon »  n°132
  6. TARLIER et WAUTIERS, « La Belgique ancienne et moderne »
  7. DE SEYN E., « Dictionnaire historique et géographique des communes belges »
  8. CARNOY A., « Origine du noms des communes belges »
  9. FOERSTEMAN, « Origine du nom des communes » et  « Origine des noms de familles »
  10. BORMANS S., « Les fiefs du comté de Namur »
  11. PONCELET, « Chartes du Prieuré d’Oignies »
  12. HOUSSAYE H., « 1815 »
  13. Commandant LACHOUQUE, « Le secret de Waterloo ».

© 2021 Wagnelée.be

Theme by Anders NorenUp ↑